Les effets des nouvelles technologies sur la santé auditive des enfants

Les nouvelles technologies procurent de nombreux avantages, notamment en ce qui concerne la facilitation des activités quotidiennes. Toutefois, ces mêmes nouvelles technologies renferment des désagréments qu’il convient de ne pas négliger pour la santé de vos enfants. Les impacts sur l’audition figurent parmi les inconvénients des nouvelles technologies sur l’organisme humain. Afin de mieux mesurer cet impact, nous avons décidé de consacrer cet article aux effets négatifs que ces nouvelles technologiques ont sur l’audition des enfants. En effet, ces derniers ont aussi accès aux appareils connectés en 4G et subissent aussi les impacts de ces objets électroniques.

Les baladeurs sont à l’honneur

En France, une étude menée par l’Institut Nationale de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) en 2013 a révélé que la plupart des élèves en primaire, au collège et au lycée écoutaient un mp3 ou un baladeur. Interrogés sur les effets de l’écoute prolongée de la musique et à un volume de son élevé, ces élèves répondent, soit qu’il n’y a pas d’effets négatifs à cela selon eux, soit ils pensent que les professionnels de l’audition comme les audiologistes et audioprothésiste à Gatineau, peuvent rétablir leur audition en cas de problème. Grâce au travail acharné des audioprothésistes, des appareils permettent aujourd’hui de palier à certains problèmes auditifs. Néanmoins, cela ne remplace pas les tympans ni l’ouïe d’origine des personnes concernées.

L’inconscience des jeunes sur la 4G

Nous pouvons donc constater que les jeunes ne sont pas toujours conscients de l’impact de leurs habitudes d’écoute sur leur ouïe. Cette inconscience provient de l’absence de risque qui les touche directement. En effet, étant donné qu’ils n’ont pas encore subi directement les effets néfastes de l’écoute déraisonnable de la musique ou de tout autre son, ils estiment que le problème n’existe pas. De plus, les séances de sensibilisation sur la santé auditive ne sont pas toujours au programme des activités scolaires. Sans oublier l’impuissance de certains parents face à la résistance de leurs enfants sur l’emploi abusif des écouteurs. Que ce soit pour la musique ou les films, dans la rue ou à la maison, nos enfants ont toujours les écouteurs dans les oreilles. On ignore parfois à quel niveau est le volume de ces appareils. Parfois, on entend un peu le son et on imagine que cela doit vraiment être fort à leur niveau.

Les mesures à prendre

Afin d’éviter que les problèmes d’audition surviennent auprès de nos enfants, il est primordial de les sensibiliser. Il n’appartient pas qu’à l’établissement scolaire de faire cette sensibilisation, les parents qui vivent au jour le jour avec les enfants se doivent de les empêcher si possible d’abuser de leurs mp3 ou de leurs smartphones. A l’école, les contrôles auditifs doivent être systématiques, cela facilitera la détection d’une éventuelle anomalie. En effet, un enfant qui est souvent dans les nuages n’est pas forcément un élève distrait, il a peut-être des problèmes d’audition. Ces contrôles permettent de dissiper ce malentendu et d’adopter le ou les traitements adéquats pour résoudre le problème.