La face cachée de la 4G : L’enjeu des opérateurs de téléphone

Si les opérateurs de téléphone que sont Free, SFR, Orange et Bouygues Telecom font leur maximum pour déployer la 4G en France, c’est qu’ils doivent reconstruire leurs marges. En effet l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile a fait chuter considérablement le prix des abonnements. Contraints de baisser leurs tarifs SFR, Bouygues Telecom et Orange ont vu chuter en 2012 plus de 8 % leur revenu moyen par abonné (Arpu).

Aux oubliettes les forfait illimités.

Pour remédier à cet effritement de leur marge bénéficiaire, les opérateurs voient dans la 4G un nouvel eldorado. Encore aux prémisses du déploiement de la 4 G, la bande des trois testent une nouvelle facturation. Deux types de facturation sont à l’étude pour engranger de nouveaux bénéfices : la facturation de pack data autrement dits un certain nombre de débits payables d’avance comme chez SFR (offres 3G de SFR avec ou sans abonnement) Orange (Forfait 3G+ et 4G illimité Let’s Go) et  Bouygues Telecom (Clé 3G Bouygues Telecom Bbox nomad), et la facturation en fonction des débits payables selon votre utilisation. Aux oubliettes les forfaits illimités.

Ainsi les opérateurs qui ont investi des milliards dans les réseaux espèrent augmenter à court terme les prix des forfaits mobiles 4G ainsi que leur revenu moyen par abonnée en proposant des services. Le consommateur que vous êtes sera t-il près à payer un supplément tarifaire pour télécharger vidéos et musiques depuis un téléphone mobile ou une tablette 4G ?