Faille de sécurité donne 3G, 4G, 5G

3G, 4G, 5G : une faille de sécurité donne accès aux données contenues dans le smartphone :  Aujourd’hui, grâce au développement qui règne dans le monde de l’électronique, les spécialistes ne cessent de trouver de nouvelles fonctionnalités. Il s’agit ici, de la brèche de sécurité qui peut être réalisé en faisant appel aux réseaux 3G, 4G et 5G. Suite à quelques investigations, les chercheurs spécialisés en la matière, ont découvert, qu’avec l’utilisation d’un certain dispositif, il était plus facile d’accéder aux données d’un abonné, avec ses identifiants, ainsi que les activités qui se déroulent dans son téléphone. Effectivement, cette année, on aura tout vu, lorsqu’il s’agit de réseau.

Une faille qui crypte les données d’un mobile via une connexion au réseau

Une découverte récente par quelques chercheurs, a démontré, qu’il était désormais possible d’obtenir des informations sur un abonné, si celui-ci se met à se connecter via un réseau 3G, 4G et 5G. ( orange clé 3g / cle 4g sfr /clé 3g bouygues ),   En effet, le réseau contient une faille de sécurité. Et c’est grâce à elle que les activités qui se réalisent sur un téléphone connecté, ainsi que les informations du propriétaire sont connues. Un déploiement du réseau 5G est prévu pour cette année.

On connait tous à quel point ce réseau est amplifié. Ce qui lui permet d’offrir une connexion à très haut débit. En temps normal, c’est un réseau nouvelle génération qui devrait offrir une rapidité de connexion et être plus sécurisé. Mais apparemment, ce n’est pas le cas. A la suite d’une étude menée par des chercheurs en sécurité issus des universités Sintef Digital Norway, ETH Zurich ainsi que de l’université technique de Berlin. Il a été découvert qu’une faille critique offrait la possibilité d’avoir un accès aux données que contenaient les mobiles qui passent par ces réseaux.

Quelles sont les limites sur les réseaux 5G, 4G et 3G ?

Bien que ces réseaux soient puissants et performants, ils présentent une faille. Il s’agit d’une faille liée à l’utilisation des dispositifs IMSI- catcher. A titre informatif, ce sont des fausses antennes relais. Ces derniers sont utilisés pour avoir l’œil sur certaines personnes. Ce sont les autorités qui utilisent ce genre de dispositif. Le principe de fonctionnement de ces dispositifs est relativement très simple.

En émettant un signal puissant, les antennes poussent les téléphones qui se trouvent à proximité à s’y connecter. Dès que les téléphones soient connectés, les dispositifs sont capables d’identifier les abonnés. C’est de cette manière, que les dispositifs interceptent toutes les données qui transitent par les téléphones en question.

Une faille qui touche également les réseaux 2G

Ce système de fonctionnement ne date pas d’aujourd’hui. Sur le 2G se système fonctionne aussi. Quant à 5G, 4G, 3G, ils utilisent le protocole AKA ou Authentification et Key Agreement. C’est le protocole qui offre la possibilité aux dispositifs de chiffrer la communication. C’est en déchiffrant cette communication que l’on puisse réaliser une identification de l’abonné. Par ailleurs, ce n’est pas un protocole que l’on peut qualifier de performant.

En déchiffrant les derniers bits du numéro de séquence exploité par ce protocole, toutes informations sur l’abonné seront dévoilées. Il s’agit de l’identité de l’abonné ainsi que les activités effectuées par le téléphone. En fin du compte, l’usage du protocole AKA ne s’avère pas efficace. C’est ce qu’ont démontré les chercheurs en étudiant de près le protocole. Pour l’instant tout mobile ne se contente que du dispositif IMSI-catcher. Ce dispositif qui assure l’insécurité des données des abonnées.

Comments are closed.